Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil
   |    Accueil    |    Contacts    |    Calendrier    |    Plan du site    |    Infolettre    |   

Dernières publications


Infolettre
Lire l’infolettre du mois

Un site pour ceux qui ont une vie trépidante et qui souhaitent rester uni à Dieu malgré tout.
Site du diocèse
Paroisse Saint-Eloi
3 place Maurice de Fontenay
75012 Paris
Tél : 01 43 07 55 65
Fax : 01 43 07 78 76
steloi@steloi.com
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Prier « Editos des derniers dimanches « Les grands diseurs ne sont pas les grands faiseurs

Les grands diseurs ne sont pas les grands faiseurs

Edito du 5.11.2017 - Père Ghislain Mahoukou

Ce proverbe se retrouve aussi sous plusieurs formes, comme : « De grands vanteurs petits faiseurs », « Beaucoup savent parler, mais bien peu savent faire », « Bien dire fait rire, bien faire fait taire. »

Dans l’évangile, Jésus inflige trois principales critiques aux scribes et pharisiens, à tous ceux qui exercent l’autorité au nom de Dieu : « Vous vous êtes écartés de la route, vous avez fait de la Loi une occasion de chute pour la multitude. » (Malachie 2, 8)

Première critique : ils sont des beaux parleurs. Nous connaissons tous ces hommes et ses femmes aux idées brillantes qui fusent, des gens très convaincants aux arguments solides, mais qui ne lèvent jamais le moindre petit doigt pour faire, pour mettre en pratique leurs belles idées ; ces gens qui ne mouillent jamais la chemise et qui ne mettent pas la main à la pâte. Jésus préconise de pratiquer la cohérence entre ce que nous disons et ce que nous faisons.

Deuxième critique : ils oppriment les autres avec leurs grands principes qu’ils ne s’appliquent même pas eux-mêmes. Cette critique vise ceux qui sont exigeants envers les autres et très « relax » envers eux-mêmes. Ces gens qui se déchargent sur les autres, qui accablent leurs frères et se ménagent eux-mêmes, qui savent mieux que quiconque ce que les autres doivent faire : « Il n’y a qu’à… » Jésus demande de montrer l’exemple, en prenant la plus grosse charge à faire pour soulager les plus faibles.

Troisième critique : ils agissent non pas pour Dieu, mais pour se faire voir . C’est la porte ouverte à la vanité ; attacher de l’importance à des choses qui n’en valent pas la peine. Vouloir apparaître irréprochable, parfait, conserver une façade d’honorabilité, alors qu’on est pourri, fragile, vulnérable, faible. Jésus dénonce ici l’hypocrisie de ceux qui cachent leurs propres turpitudes pour bien se faire voir.

Et moi, exerçant ou non l’autorité au nom de Dieu, est-ce que je me reconnais dans ces critiques ? Que puis-je faire pour améliorer ma conduite, afin que la Parole de Dieu soit véritablement à l’œuvre en moi ?

Copyright - Paroisse Saint Eloi - 2010

Contact : Administrateur Technique - Responsable éditorial

Ce site a reçu 439724 visites dont 0 aujourd'hui - Moyenne : 5 visites/jour - Max/24h : 14247 visites le 01/06/15