Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil
   |    Accueil    |    Contacts    |    Calendrier    |    Plan du site    |    Infolettre    |   

Dernières publications


Infolettre
Lire l’infolettre du mois

Un site pour ceux qui ont une vie trépidante et qui souhaitent rester uni à Dieu malgré tout.
Site du diocèse
Paroisse Saint-Eloi
3 place Maurice de Fontenay
75012 Paris
Tél : 01 43 07 55 65
Fax : 01 43 07 78 76
steloi@steloi.com
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Prier « Editos des derniers dimanches « La pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre d’angle

La pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre d’angle

Edito du 8 octobre. Père Nabil Poless

Le Fils a été jeté hors de la vigne et tué, pierre que les bâtisseurs ont rejetée. Mais ce Fils rejeté devient le premier ressuscité des fils de Dieu. Parce que sa mort a été vécue dans un parfait amour, ressuscité, Il est source d’amour pour chacun d’entre nous.

Il devient le cœur de l’Eglise, celui qui tient tout l’édifice. Celui qui mettra sa foi en Jésus, apprendra de lui et recevra la force d’aimer gratuitement. St Paul dit : « Ce que vous avez appris et reçu de lui, mettez-le en pratique et le Dieu de paix sera avec vous » (Ph 4,6-9).

Nous avons là l’expression du mystère de la vie : de la mort d’amour surgit le vivant. Jésus choisira l’image du grain qui doit mourir en terre pour porter du fruit de vie.

Il s’agit de la mort de celui qui donne sa vie physique par amour plutôt que de perdre son âme en préservant sa vie physique par lâcheté et égoïsme. Parce qu’elle est le don de soi, cette mort garde au contraire vives – dans le cœur qui se donne – les forces de vie et de miséricorde.

Pensons au surnom de « Pierre » qui a été donné à Simon. Jésus dira à Simon qu’il ne peut être pierre de construction de son Église, qu’en étant la pierre rejetée, celle qui choisit le chemin de l’amour jusqu’à la croix.

C’est ainsi que les martyrs, rejetés et tués par les puissants et les violents, deviennent des modèles pour les générations qui s’inspireront de leur idéal. C’est ainsi que l’Eglise grandira dans les premiers siècles.

Par contre, qui refuse la croix, qui fuit le risque d’être rejeté, au lieu d’être pierre d’angle devient pierre de scandale, c’est-à-dire pierre qui fait chuter.

Copyright - Paroisse Saint Eloi - 2010

Contact : Administrateur Technique - Responsable éditorial

Ce site a reçu 439724 visites dont 0 aujourd'hui - Moyenne : 5 visites/jour - Max/24h : 14247 visites le 01/06/15