Rechercher
Contact menu

Paroisse de Saint-Eloi
3 place Maurice-de-Fontenay
75012 Paris
01 43 07 55 65
steloi@steloi.com

Paroisse de Saint Eloi

Accueil > Célébrer > Deuil > Quelques paroles lumineuses...

Quelques paroles lumineuses...

Voici d’abord une sélection de textes de la Bible qui peuvent vous apporter la lumière.


Choix pour la première lecture

Choix d’un psaume

Choix pour l’Evangile

Voici maintenant quelques textes "profanes" qui peuvent vous aider.

Ce qui se passe de l’autre côté, quand tout pour moi aura basculé dans l’Eternité... Je ne le sais pas !
Je crois, je crois seulement qu’un grand Amour m’attend.
Je sais pourtant qu’alors, pauvre et dépouillé,
je laisserai Dieu peser le poids de ma vie.
Mais ne pensez pas que je désespère...
Non, je crois, je crois tellement qu’un grand Amour m’attend.

Maintenant que mon heure est proche,
que la voix de l’Éternité m’invite à franchir le mur,
ce que j’ai cru, je le croirai plus fort au pas de la mort.

C’est vers un Amour que je marche en m’en allant,
c’est vers son Amour que je tends les bras,
c’est dans la vie que je descends doucement.

Si je meurs ne pleurez pas, c’est un Amour qui me prend paisiblement.
Si j’ai peur... et pourquoi pas ?
Rappelez-moi souvent, simplement, qu’un Amour m’attend.

Mon Rédempteur va m’ouvrir la porte de la joie, de sa Lumière.
Oui, Père ! voici que je viens vers toi comme un enfant,
je viens me jeter dans ton Amour, ton Amour qui m’attend.

Soeur Marie du St Esprit


Par la mort, la famille ne se détruit pas,
elle se transforme,
une part d’elle va dans l’invisible.
On croit que la mort est une absence,
quand elle est une présence secrète.
On croit qu’elle crée une infinie distance,
alors qu’elle supprime toute distance,
en ramenant à l’esprit
ce qui se localisait dans la chair.
Que de liens, elle renoue,
que de barrières elle brise,
que de murs elle fait crouler, que de brouillard elle dissipe,
si nous le voulons bien.

Plus il y a d’êtres qui ont quitté le foyer,
plus les survivants ont d’attaches célestes.
Le ciel n’est plus alors uniquement peuplé d’anges,
de saints connus ou inconnus et du Dieu mystérieux.
Il devient familier, c’est la maison de famille,
la maison en son étage supérieur, si je puis dire
et du haut en bas, le souvenir, les secours, les appels se répondent.

Père Sertillanges O.P.


Au bout de la route, il n’y a pas la route
mais le terme du pèlerinage.
Au bout de l’ascension, il n’y a pas l’ascension
mais le sommet.
Au bout de la nuit, il n’y a pas la nuit
mais l’aurore.
Au bout de l’hiver il n’y a pas l’hiver
mais le printemps.
Au bout de la mort, il n’y a pas la mort
mais la Vie.
Au bout du désespoir, il n’y a pas le désespoir
mais l’Espérance.
Au bout de l’humanité, il n’y a pas l’homme
mais l’homme-Dieu,
mais la Résurrection.

Joseph Folliet


Lecture :
5 méditations sur la mort, de François Cheng, de l’Académie Française
Une magnifique méditation, riche de plusieurs cultures et spiritualités.


Vous pouvez visiter aussi sur le site steloi.com : Cliquez sur les liens ci-dessous :
- Accueil DEUIL Choisissez votre centre d’intérêt :
-Surmonter l’épreuve du deuil - Parler de la mort avec un enfant, un jeune
- L’espérance chrétienne - Pardonner à Dieu, pardon de Dieu
- Suicide de jeunes - Quelques paroles lumineuses
- Sens et déroulement
des funérailles chrétiennes
- Préparer la célébration
des obsèques à St Eloi
-Témoignage d’un prêtre